Accueil

FNFL - 1940 - Introduction

bateaux
En juin 1940 de nombreux militaires français se retrouvent en Angleterre juste après l'évacuation de Dunkerque alors que les allemands envahissent la ville. La très grande majorité de ces français, 90%, vont bientôt rentrer en France alors que le pays vient de signer, le 24 juin, l'armistice. Pourtant certains français vont décider de continuer le combat dont une partie va opter pour la Marine. Ils vont s'engager dans la Royal Navy ou un peu plus tard dans les Forces Navales Françaises Libres. Les FNFL seront dans quelques semaines créés grâce au dynamisme de l'Amiral Muselier, Amiral qui sera rapidement en conflit avec le général de Gaulle.

En attendant le choix de continuer le combat, en ce mois de juillet 1940, défie toute prudence, en effet à partir de ce moment ils vont être considérés comme des traîtres à leur patrie.

Ce site récapitule l'histoire du groupe des Chasseurs de sous-marins, entre autres au travers de l'histoire d'Henri Sclaminec, de Pierre l'Hours et d'un récit de Nigel Bellis qui m'a été envoyé par son fils David.
Les Chasseurs furent d'abord saisis par les britanniques, lors de l'opération Catapult, avant d'être rétrocédés aux FNFL. Ce groupe faisait partie de la Flotte des FNFL. Le groupe des Chasseurs sera, à partir de février 1941, basé non plus à Portsmouth mais à Cowes sur l'Ile de Wight.
Le récit commence, alors que l'Allemagne vient d'envahir la France, Henri Sclaminec se trouve affecté aux vedettes rapides du dépot de Cherbourg. Il va falloir aller chercher l'Amiral Platon à Dunkerque ...